Packard 300 Touring Sedan

La Packard 300 Touring Sedan – 2472 (1951) est équipée d’un moteur 8 cylindres en ligne de 5361 cm3 et 150 ch, d’une traction arrière (RWD), d’une boîte manuelle 3 vitesses et d’un empattement de 3 226 mm.


Quittance facultative

Pneus Whitewall (échange de 28 $). Chauffage et dégivrage (77 $). Radio à recherche de signal avec antenne électrique et haut-parleur arrière (125,80 $). Aile arrière shroucis (21 $). Enjoliveurs de moyeu de roue Cloisonne (16 $). Ornement de capuchon de pélican (13 $). Lave-glace (9 $). Coussin en mousse à l’arrière (12 $). Éclairage de secours et de coffre (14 $). Cordon de robe de chambre (12 $). Finition bicolore (20 $). Garnitures en cuir véritable (153 $). Essuie-glace de lunette arrière. Brise-soleil extérieur. Détecteur de feux tricolores. Miroirs de courtoisie aux pare-soleil. Alarme de freinage d’urgence. Distributeur de mouchoirs en papier. Feux de route et antibrouillard. Vent-I-Shades. Cadre de plaque d’immatriculation. Protège-porte à gaz. Protège-bordures de porte. Rallonge de valve de pneu de secours. Rétroviseur extensible. Kit de fusibles. Lumière défectueuse. Déflecteur d’échappement. Blocs de roue. Palettes de bordure de trottoir. Spotlight. Lampes sous le capot. Plaques signalétiques d’ailes arrière Ultramatic (de série sur les voitures à transmission automatique). Transmissions à surmultipliée (100 $). L’Ultramatic Drive était de série sur les Patrician 400s, en option sur les autres modèles (coût supplémentaire de 189 $). Purificateur d’air à bain d’huile (9 $). Filtre à huile (12 $).

Entièrement redessiné. Les nouvelles caractéristiques de conception comprenaient un pare-brise monobloc, une lunette arrière enveloppante, de petits ailerons arrière sur les modèles à empattement long et une calandre pleine largeur. L’empattement de 3 098 mm a supporté les bas de gamme des séries 200 et Deluxe à 2 et 4 portes standard et des coupés et cabriolets Mayfair de la série 250, tandis que les modèles Upmarket 300 et Patrician 400 avaient un empattement de 3 225,8 mm. Moteur ; 150 ch, 5 361 cm3 en 8 cylindres.

15.309 unités du modèle 2402 correspondant à la série 24 de 1951 ont été fabriquées.

Photo: Sicnag [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Packard (1951)

L’introduction des Packards 1951 dans les séries 200, 200 Deluxe, 300 et Patrician 400 commence en août 1950. La gamme Packard 250 avec cabriolet et toit rigide a été ajoutée en mars 1951. En milieu d’année, le toit rigide à deux portes a acquis le nom de Mayfair après sa sortie. Au total, 100 132 Packards ont été fournis aux acheteurs au cours du tirage de 1951. Le total de l’année s’est établi à 76 075 voitures, ce qui est bon pour la 16e place dans les tableaux des ventes de l’industrie.

Model name

200 135hp
250 150hp
300 150hp
400 Patrician 150hp

Chassis number

2401 200 and 250
2402 300
2406 400 Patrician

Body number

24×2 touring sedan
24×3 station sedan
24×5 club sedan
24×7 (2-door) hardtop
24×8 business coupe
24×9 convertible


PUISSANCE - CONTRÔLE - PERFORMANCE
- $3,034 (1951) - 5361 cm3 - 8 cylindres en ligne.
- Normal - 150 ch
- - 15.4 s
- 1758 kg - RWD (propulsion arrière), boîte manuelle à 3 rapports
- - 144 km/h
- 1951 - Longueur : 5531 mm, largeur : 1978 mm, empattement : 3226 mm.
- Freins avant : tambour de 305 mm - Freins arrière : tambour de 305 mm. -
- 8.00x15 - 6V 100 Ah
- Suspension avant indépendante avec ressorts hélicoïdaux, essieu arrière avec ressorts semi-elliptiques.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *